Vendredi 23, samedi 24 et dimanche 25 septembre 2016 

TOUR D'HORIZONS :

UN SENTIER PANORAMIQUE DU GRAND PARIS

Du vendredi 23 au dimanche 25 septembre 2016, Le Voyage Métropolitain, A Travers Paris et Enlarge Your Paris vous invitent pour une randonnée vertigineuse dans le Grand Paris. Durant 48 heures, sur 100 km, à travers 5 départements et 39 communes, reliez avec nous les plus hauts sommets de la métropole et explorez ainsi la richesse des panoramas sur Paris et sa banlieue. Entre bitume et champs de blé, de jour comme de nuit, parcourez un ou plusieurs tronçons de ce futur sentier pédestre et découvrez, parmi d'autres, le Mont Valérien, la Butte Pinson ou encore la terrasse de l’observatoire de Meudon.

L’objectif de cette marche collective est de créer un parcours, le Sentier panoramique du Grand Paris, qui sera réitéré tous les ans et que chacun pourra à son tour s’approprier grâce aux cartes, récits et photographies que nous réaliserons durant le week-end. Se joindront à nous pour cela plusieurs photographes, à l’instar de Sylvain Maestraggi Jean-Fabien Leclanche et de Claude Iverné. Nous sommes en attente de confirmation des photographes Geoffroy Matthieu et Adel Tincelin

 

Pensé comme un relais de 48 heures de marche, jour et nuit, le Sentier panoramique du Grand Paris est une randonnée gratuite, ouverte à tous sur inscription. Les randonneurs sont invités à s’inscrire sur un ou plusieurs tronçons, chacun d’entre eux représentant entre 2 et 7 heures. 

INSCRIPTIONS

Inscriptions obligatoire sur ce formulaire en ligne

 

L'adresse de contact indiquée sera utilisée afin de vous communiquer les lieux de rencontre précis et les coordonnées des organisateurs qui participeront à la marche.

Pensez à apporter l’eau et les ravitaillements nécessaires à la durée du trajet.

Pour toutes questions merci de contacter sentier.grandparis@eyp.fr ou de rejoindre l'évènement Facebook.

PROGRAMME DETAILLE

Vendredi, 20 heures - départ de Romainville. Suivant le coucher du jour depuis la Corniche des Forts, nous passerons au pied de la tour de télévision de Romainville, l’un des totems du Nord grand-parisien au milieu d’un territoire en pleine mutation (prolongement de la ligne 11, ouverture du Parc de Loisirs de la Corniche...). Nous nous interrogerons sur ces symboles visuels qui nous servent de repère au quotidien, tout en plongeant dans les ténèbres et en entamant notre première nuit de marche. Un passage par Paris s’impose pour comparer les points de vue, le in et le out, à commencer par un passage sur le périph’ et les faisceaux ferroviaires du nord-parisien. Et rallier pourquoi pas quelques fêtards à notre marche ?

 

Samedi, minuit - départ de la Butte Bergeyre, Paris. Les sommets parisiens nous livrent leurs secrets. D’un sommet à l’autre, les lumières de la nuit se répondent, du Chapeau Rouge à la Bergeyre, de Belleville aux Buttes Chaumonts, et ainsi jusqu'à Montmartre. La lune, peut-être, nous accompagnera-t-elle jusqu’au Moulin de la Courneuve et la Cité des 4000, après avoir retraversé (pour la dernière fois) le périphérique et longé le canal Saint-Denis.

 

Samedi, 07 heures - départ du Belvédère du grand lac du parc de La Courneuve. Après un petit-déjeuner pris dans le parc de La Courneuve, accompagnés du cheptel de moutons de Clinamen, nous nous lancerons à travers les jardins partagés de Stains et les cultures de salades de Saint-Denis sur lesquels la Butte Pinson, elle même cernée par l’agriculture urbaine, nous offrira un panorama enveloppé de rosée matinale

 

Samedi, 09 heures - départ de la butte Pinson, Villetaneuse. On dévale les pentes de la butte pour rejoindre les eaux du lac d’Enghien. Le sentier suit un moment ses rives courbes, avant de s’élancer vers un nouveau sommet.

 

Samedi, 13 heures - départ du Moulin d'Orgemont, Argenteuil. Sur la butte d'Orgemont, déjeuner dans l’herbe, le nez dans la luzerne, en lisière du champ moissonné du moulin. La perspective sur la métropole est saisissante. Avec les tours de La Défense pour point de repère, nous traversons Colombes jusqu’à Nanterre.

 

Samedi, 17 heures - départ des terrasses de Nanterre. Nous profitons depuis les terrasses de Nanterre d’une vue sur les coteaux de la Seine ainsi que sur Paris et l’axe royal. Mais une arrêt bien mérité s’impose, et c’est à la Ferme du Bonheur, accueillis par Roger des Prés, que nous nous initierons à la danse folklorique lors d’une fête champêtre en plein Nanterre, dès 19h. Ceux qui souhaiteraient économiser leurs jambes pourront s’initier à la botanique sauvage in situ, avec Christophe de Hody, naturopathe-herbaliste.

 

Dimanche, 01 heure -  départ du Mont Valérien, Suresnes. Suite à la prise d’assaut du Mont Valérien, ronde de nuit avec vue imprenable sur le quartier d’affaires de la Défense, le bois de Boulogne et bien sûr Paris.

 

Dimanche, 06 heures - départ de l’observatoire de Meudon. Depuis les sommets du 92, nous comprendrons son nom - "Hauts-de-Seine" et pourquoi les princes français y avaient souvent élu domicile.  Et nous soufflons en admirant la vue depuis les terrasses de l’observatoire de Meudon.

 

Dimanche, 8h30 - départ du parc Henri Sellier, Plessis-Robinson. Henri Sellier, le père de nos Cités-Jardins dont nous avons déjà croisé quelques exemples à Stains et à Suresnes, méritait bien son parc… Avec terrasse panoramique, vue plongeante sur le sud-est, soleil levant. A nos pieds coule la Bièvre, celle la même qui a creusé ces reliefs et ces vues.

 

Dimanche, 11 heures - départ du jardin panoramique de Cachan. Après avoir traversé l’autoroute du Soleil, cherchant l’ombre des réservoirs d’eau de Villejuif, nous reprenons vers le nord. Là où les remblais du Grand Paris forment un nouveau relief, nous trouvons le chemin du Parc de Vincennes à travers Ivry-sur-Seine, cherchant les traces de l’université perdue, flirtant avec les boucles de la Marne.

 

Dimanche, 17 heures - départ de l’éco-parc des carrières, Fontenay-sous-Bois. Sous nos pieds, des galeries souterraines d’où étaient extraites les pierres de nos maisons franciliennes. Mais nous préférons l’air libre, et la vue imprenable sur la capitale. Immortalisés par le talent de Jean-Fabien Leclanche, nous poursuivons.

 

Dimanche, 20 heures - Arrivée à Romainville. Si nous ne traînons pas dans les parcelles laniérées des murs à pêches, nous aurons peut-être le temps d’explorer le toit du mastodonte Mozinor… Avant d’atteindre le plateau de Romainville pour le coucher de soleil plein ouest sur Paris. Nous sommes arrivés, la boucle est bouclée, les marcheurs récompensés. Champagne !

Tracé indicatif du Tour d'Horizon(s) © Gaëlle des Déserts